Ecrivez a vos Personnages preferes!
Vous pouvez ecrire soit
- au meme Personnage
- a une autre Personnalite
- repondre a cette lettre
- vous mettre dans la peau du Personnage!
- ou meme ecrire sur un theme particulier

Laissez moi votre lettre je la posterai pour vous!

Dieu n'est pas philosophe

En réponse à la réponse à mon poème

Un poème, ce n'est...que de la poésie,
Une plume dans le vent,
Un froissement d'aile,
Un murmure,
Rien de sérieux,
Juste un petit état de grâce
Qui fait planer "par-dessus les toits"
L'espace d'un soupir.

C'est pourquoi le raisonnement philosophique, aussi brillant
soit-il ne pourra jamais être une réponse à l'irrationnel...

Nadine

A DIEU

Ciel vide

Au-delà des nuées, es-Tu là ô mon Dieu?
Et par-dessus les toits, puis-je vraiment T'appeler?
Entends-Tu les appels de mon coeur arrachés?
Et reçois-Tu mon cri miséricordieux?

Hélas le ciel est vide, point d'écho ne répond
Aucun signe de Toi, et Ta parole est muette
Que sont finalement ces gesticulations
Sinon la crainte avouée d'un au-delà...terrestre!

Les Hommes T'ont créé, façonné, adulé
Cela ne suffit pas pour prétendre exister
Réveillez-vous mes Frères de ces visions obscures,

Il est temps désormais de voir le Ciel en face.
Il est bleu, lumineux, mais ce n'est que l'espace
Au-delà des nuées, Tu n'es pas là mon Dieu.

Nadine D.

Nadine Djurakdjian
Professeur de Français
ORT Marseille - France

REPONSE
Merci Nadine pour ce Poéme court mais dense! Mais ne crois tu pas que c'est un appel vers... D.ieu! Alors j'espére que l'on te répondra pour te prouver (peut etre) le contraire.
Marcel

Réponse a Nadine

J'ai beaucoup aimé la lettre ouverte a Dieu de Nadine sur l'existence ou non de l' etre supreme.
C'est un cri sincère et tres bien mené qui nous ramène a notre finitude premiere d'etre humain.
Cela etant meme si Dieu etait une construction humaine propre a nous rassurer sur nous memes,un opium ou un refuge serait-ce pour autant contradictoire avec son existence?
Car au fond son existence n'est pas visibilité mais sensation,présence absente qui defie toute loi de la Nature.
En somme comment se plaindre de ce qui n'est pas sur le plan de l'existence alors meme qu'il est sur le plan de l'essence?
Partout et nulle part a la fois c'est lui qui guide notre quete et il demeure en nous car il vient de nous.......alors pourquoi le chercher dehors?
Il ne se manifeste qu'intérieurement et le rechercher hors de nous meme si on en reve ne demeure que chimère.
A mon sens et je reprends le sens commun a cet egard,la foi que l'on a en lui depasse et defie les lois d'une existence qui ne pourrait le tolérer car imparfaite.
Le connaitre,ce serait le deflorer car penser que l'on y a accés par un moyen imparfait qu'est la connaissance.
Or, le connaitre c'est le connaitre bibliquement parlant;par le biais d'un amour qui est aussi infini que lui donc non irrespectueux;
Cette foi qui est parallele a la connaissance deviendrait alors la vraie connaissance de Dieu et l'unique sans confusion entre deux domaines: phénomenal et noumenal,qui,tout en se cotoyant,ne peuvent jamais pretendre empieter l'un sur l'autre.
Pour conclure,c'est par une foi infaillible seule que son accés est possible,sans elle nulle connaissance et surtout nul salut.

Humblement;Sandra

Sandra K
Docteur en Bioethique
Marseille - France

REPONSE
La réponse fuse plutot que prévue! l'Amour de Sandra pour Dieu transparait a chaque ligne .Que peut répondre Nadine a un tel Sentiment!
Marcel

Cher Eléazar Ben Yair

Je suis comme toi ..fils de …alors

Cher Eléazar

Je me permets cette familiarité, mais depuis si longtemps que l’envie me ronge de te raconter, depuis si longtemps que l’envie m’habite de t’écrire et de te parler.
Alors au prix de ce long silence j’ose un peu briser la glace…..

Chaque marche gravie pour accéder à MASSADA avec nos élèves…..
- Ah ! oui, ton héritage parlons-en : ta dernière demeure, ton ultime refuge nous fait transpirer et jour et nuit les 2 sentiers sont parcourus par des milliers et des milliers de gens, des élèves, des pèlerins, des juifs, des non-juifs.
(... Eh ! oui les non juifs ne sont plus les Romains et les Romains n’existent plus et désormais et depuis très longtemps on les appelle Chrétiens ; dans un autre échange et avec ta permission je te raconterai l’histoire extraordinaire de ce Jésus de Nazareth que tu as peut-être connu d’ailleurs. …. des gens qu’on appelle touristes et puis d’autres encore que je réserve pour la fin.) Oui chaque marche gravie me crie qu’il faut que tu saches ou nous en sommes mais surtout résonne encore de ce terrible dénouement.

Alors explique-moi ,explique-nous, comment ce printemps 73 ou 74 sans que tu le saches a marqué l’histoire de ton Peuple, L’HISTOIRE du Peuple Juif .

Deux malheureuses femmes et cinq enfants échappent au drame ;elles racontent à FLAVIUS joseph -correspondant de Guerre dit-on à notre époque- historien de cette période.

Tout nous a été relaté.

Comment dans la tête d’un homme peut habiter tant d’amour pour D…au point de considérer plus douce la mort que l’esclavage ?

Comment dans la tête d’un homme peut naître l’idée d’un sacrifice au prix de la liberté et de sa foi divine ?

Un seul homme l’avait envisagé avec son fils. .Tu as peut-être pensé à lui en cet instant ?

Quel chef devais-tu ère Eléazar BEN YAIR ?

Nous n’aurons jamais la réponse hélas mais nous avons eu ton message.

Le cœur des juifs se gonfle désormais de fierté à la lecture de ton histoire, et au terrible dilemme qui a du te saisir pour décider.

Jamais, plus jamais cette histoire ne se répétera, jamais plus jamais ce geste se refera à l’identique peut-être parce que l’amour de D….. au fil des siècles s’est éloigné de certains cieux.

Des FLAVIUS SILVA il y en a eu encore et encore ,les romains ont changé de noms et de couleurs----Ah ! il faut que tu saches combien fut grande leur stupeur et immense le respect qui s’est emparés d’eux devant les Sicaires inanimés et les greniers à grain remplis ; très vite ils ont compris la grandeur d’ame de ce peuple assiégé ; de la part de cette Xème Légion Romaine :quel éloge ! et toi vivant ils t’auraient nommé CESAR.

Ce peuple que tu voulais libre, libre dans le temps, après des années d’errance est revenu sur sa terre, ce peuple enfin ressuscité.

Je trouve et je te le dis franchement, maintenant que je t’ai rendu hommage :tu as été un peu fort et je dis cela simplement en pensant aux enfants

Mais rassure-toi ce peuple cent fois bafoué a du comme toi repenser la liberté et repenser l’amour pour son D…

Alors ,un autre veilleur du Judaïsme, comme toi. ,sous d’autres cieux assombris, en pareille détresse, en pareil dilemme ,a eu son MASSADA , et son MASSADA s’appelait VARSOVIE. Alors cherche-le, cherche-le bien, il doit être comme toi près de l’essentiel, et
appelle-le,.C’est Mordehai ANILEVITCH :son nom n’est pas sémite comme le tien et le mien mais combien Juif jusqu’à l’essence de l’ame.

Demande-lui de te raconter et il t’expliquera comment d’autres légions voulaient et n’y sont pas arrivées ,souhaitaient sans y parvenir..

Comment, ? parce que Eléazar __ « :Mordehai ANILEVITCH est ton pure produit. Il est de ton espèce et de ta trempe. Comme toi le combat pour son peuple était devenu le sien , et la dignité de son peuple sa raison de vivre. »

Tu n’es pas étranger à cela !Il faut que tu saches Eléazar BEN YAIR que dans le cœur de tout Juif tu as jeté un grain de ta force ,tu as glissé le souffle de ta détermination et ainsi tu as fait germé le jardin de tout un peuple.

Ah ! j’avais oublié. :MASSADA c’est à la fois magnifique ,grandiose et redoutable . Redoutable, et sa seule présence nous interdit un seul instant de douter des ressources de notre Peuple.

Prier avec les élèves dans cette petite synagogue, se laisser envelopper de ce soleil naissant c’est revivre avec toi ces premiers matins du monde.

Le peuple Juif sur sa terre désormais te rend hommage .Ses soldats oui je dis bien ses soldats ,ton peuple a ses soldats ,son armée ;ils prêtent serment sur ce lieu même de ce défi en jurant que « plus jamais Massada ne tombera »

Alors de temps en temps, souffle-leur Eléazar de ta force et de ton courage, de ta noblesse et ta fierté d’être juif. Leur combat est dur car il faut rester homme en même temps.


.Ils sont tes fils.

Mais ,je sais ,moi .,que tu es tout le temps là

A bientôt ,je te salut fils de YAIR………..très affectueusement

Marcel fils de KIMOUN.

Marcel Benkimoun
CPE - ORT Marseille - France

REPONSE
Je remercie Marcel Benkimoun pour cette lettre tres émouvante qui nous fait (re)découvrir ce Personnage Hors du commun, dont on ne sait encore aujourd'hui si on doit le blamer ou le glorifier.
On attend avec impatience la réponse d'Eleazar!
Marcel

Cher Marcel Ben Kimoun

Jamais personne ne m’avait écrit. Avant de te saluer et de te remercier, c’est la stupeur qui s’est emparé de moi et la surprise….. après 3687 cycles ….de revivre un tel souvenir…..FLAVIUS JOSEPH …SILVA… MASSADA….ROME… je vais devoir reexpliquer……

Alors salut, puisque toi aussi tu es fils de…..mais Marcel ??? Cela ressemble à Marc, cette consonance romaine m’attriste un peu et beaucoup de Marcellus nous côtoient ici en JUDEE . Cela est un peu traumatisant pour moi ,tu t’en doutes ,et comme tu le dis les temps ont du drôlement changer pour qu’un juif prenne un complément romain à son nom !

Tu en sais des choses sur moi et sur nous !je n’avais plus pensé à ces vieilles femmes isolées ,terrorisées ,au fond d’un puit, paralysées à l’idée de ce que l’on devait faire..
Je les savais rebelles mais leur résistance a servie l’histoire ,si non -si je comprends bien- vous n’auriez rien su de notre détermination et de nos projets.
Je ne sais hélas pas quel sort leur a été réservé ? Peut-être prises en esclavage par les Romains ou en pitié par FLAVIUS SILVA et épargnées. Mais j’en doute.
Merci de tes louanges à mon égard mais j’ai du faire preuve de conviction pour arriver à mes souhaits.
L’immortalité de l’ame juive a nourrie mes propos et mes arguments et tous n’y croyaient pas, mais le souvenir du siége de JERUSALEM et la cruauté de l’occupant…. si grande …si grande…… que finalement…… Notre loi nous interdit de se donner la mort, et je sais que la vie domine tout : mais d’être, avec ces derniers 1000 combattants, la proie sauvage de ces Romains tenus en échec ,dans le désert ,depuis maintenant 2 grands cycles, sous ce soleil de plomb , le jouet d’une poignée de Zélotes m’interdisait toute hésitation. La vengeance mêlée à l’humiliation aurait été redoutable. Je voulais seulement épargner cela à mon peuple.

Y avait-il d’autres juifs en JUDEE après tant de massacres et de sang coulé ? Je ne voulais plus remplir les galéres romaines et faire le jeu des Cirques de ROME.
La voix de nos prophètes que j’entends encore me dictait autre chose que la soumission et l’esclavage. Nous étions sortis d’EGYPTE ,la leçon de MOISE notre référence.

Je ne peux te raconter ce qu’est ma vie et comment je vois la votre c’est la condition de l’éternité .Je sais seulement que rien ne doit empêcher l’homme d’être bon pour son prochain car les visages des hommes nous dit-on ici sont tous les même .

La part d’immortalité que chacun d’entre nous possède est un héritage qui résout la vie d’ici à un début et une fin cependant elle ouvre les voies célestes d’une autre vie avec un début certes mais sans fin. C’est ma conviction et j’ai parlé et parlé avec ma communauté . Son ame méritait la plénitude d’une autre vie et la fin des tourments………

………………………………………………………………..J’ai pensé ainsi.

C’est vrai le doute s’est emparé de moi, souvent ,le doute des grands désespoirs mais aussi le doute des grandes espérances .En chef de guerre :j’ai décidé. Tout peut se discuter mais mon intime conviction de juif, habitant de cette JUDEE asservie ,dans une JERUSALEM de cendres m’a dicté ce que j’ai demandé à chaque père ,à chaque fils ,à chaque grand-père

Je ne te dirai pas ce que sont les choses de mes jours ;ici, pardonnes-moi car je n’existe désormais plus comme on l’entends. Chacun de nous, disparus ,restent dans le cœur des hommes .Cette part d’étincelle donne ainsi un sens à la vie et une raison de croire pour dépasser ce qui se mesure .Le néant n’est plus un vertige et l’immortalité le vrai sens de l’existence. ……C’est ainsi. Je ne sais si j’ai répondu à tes attentes mais le peuple juif selon ce que tu me dis a survécu, peut-être avec d’autres méthodes ? ALORS ?
.
Ne mets pas en phase les deux choses ,elles ne sont ni contraires ni irréconciliables, elles font partie du projet de l’Eternel , ce projet, sans commencement et sans fin, sans temps et sans espace, ce projet pour lequel l’homme veut souvent intervenir par le savoir et le pouvoir :mais quelle illusion !!

Le peuple juif existe désormais parce que certains hommes l’ont voulus ,leurs pensées allaient simplement dans le sens qu’il fallait, sans exclure ,doute ,incertitude ,angoisse ,larmes, douleurs, trahison, renoncement ,meurtre, prières, lamentations, mais aussi ténacité , force, fierté et travail. Alors ,je ne sais désormais ,pour ce que je vois d’ici si je dois croire à la thora plus qu’à D… ou à D…plus qu’à la thora .Le doute m’habite encore et m’habitera pour l’éternité des éternités

Je ne peux t’en dire plus car les réponses sont en chacun de nous,.. de vous.. ,tous fils de…..
Je te salut
Eléazar.

Eleazar Ben Yair
Chef des Sicaires
MASSADA - Palestine

To Isaiah

Chana Tova Isaiah,
You don't know me - I'm from the 21st century where we still have some queens and kings which we refer to as her (his) majesty: It reminds me of the time you "saw the LORD high and lifted up"; He to me is truly His Majesty - The LORD is The Majesty, "the King of kings and the Lord of lords." That's right GOD inspired you to write those words concerning Himself some 2800 yrs ago. Is'nt it awsesome to realize GOD is the same "yesterday, today and forever". He is still high and lifted up and still to this day when one truly sees our LORD the response is the same as yours, "I am a man of unclean lips and of a people of unclean lips." I to Isaiah seek daily to see my LORD with the eyes of my heart and when I see Him as He is the influence of His most powerful presence changes me. You were handed a most awesome mission to proclaim the destruction of Jerusalem by the hand of His judgement for the complete lack of honor given Him by His chosen people - Israel. What must people have thought of you and said to you as you traveled the promised land proclaiming judgement by GOD. Not a popular position to be in I would say but certainly an honor GOD bestowed upon you that lacks nothing in eternal richness.

David F. Bishop
Pennsylvania, USA.

To Ezekiel

O Ezekiel, friend and prophet of God that you were, called to be a voice for God and your people Israel over 2500 years ago, even as you were taken captive by the Babylonians in Babylon, God inspired and instructed you to write down of the glorious restoration of His people Israel to the land of Israel as we have seen in our day. Even as you then reminded the exiles of their covenant unfaithfulness and of the faithfulness, holiness and glory of their God Yahweh, you remained a watchman for Israel. God in His wonderful and infinite mercy has shown you through your words of a promised restoration to the land of Israel eventually and that God would not cast His people Israel off permanently no matter how far they departed from Him and His Will. What a glorious hope and future awaits Israel as shown in your visions. We will continue to wait and watch for your prophecies to continue to come to pass in our day and encourage the faithful remnant concerning the restoration and blessing of Israel from the God of Abraham, Isaac and Jacob.
Toni
New York - USA

For Jeremiah

Jeremiah, I know you to be refered to in this 21st century as the 'weeping prophet'. I must tell you that the conotation of that label is not one of respect for the task your GOD had set you to.
To speak on behalf of your Creator and GOD must know doubt have seemed an honor you felt unworthy to wear. To receive the rejection of your people as you spoke the Word of the Almighty - the One and only true living GOD - is a rejection that I can relate to in a most minute manner, nonetheless, I can say to you that I know what it means to put your heart out for the LORD and receive negative or no response. It is my conviction, revealed to me by GOD Himself I believe, that when "the word of the LORD came to you of which you wrote in ch.4,9, and 10 concerning the pain you felt, you were in fact feeling and expressing GOD'S pain. Not to distract from your pained heart I would acknowledge by choice, that GOD Himself was so close to your heart that you felt His very own pain over the rejection He had for so many 100s of years felt from His most beloved people, the children of Jacob. I can only imagine when it is said,
"My bowels, my bowels! I am pained at my very heart; my heart makes a sound in me; I cannot hold my peace, because thou hast heard oh my soul, the sound of the trumpet, the alarm of war", (Oh how GOD loves His Israel), how much pain must have filled His heart, pain that you felt; pain over the very judgment He Himself must bring upon His firstborn. He saw the "destruction upon destruction" before He brought it in His "fury" upon "the daughter of His people". How did He say it? How did you bear it when He said He was "black" with sorrow, and "astonishment had taken hold" of Him. When He looked down the road and saw His "tabernacle spoiled", "all His "chords broken, His children gone from Him, and no one to stretch forth His curtains."? His "pastors had become brutish and ceased to seek the LORD.
If you indeed Jeremiah in your own heart felt this pain, such that it would drive our LORD to "lodge in the wilderness with wayfaring men in order that He might leave His people, and go from them", then I would say to you that you encourage me to such a closness with our Father that I to might feel His pain.
It does not surprize me that you wrote Lamentaion for truly if the infinite GOD would allow you to know the pain of His heart in your own heart, then no doubt it is something that could not and cannot be carried alone in the heart of a mere man, but must needs indeed be shared. GOD bless you dear Jeremish (or do you prefer Jeremie?), and I truly thank my GOD for you.
David F. Bishop
Pennsylvania, USA.

REPONSE
Cher David
merci pour votre lettre
mais vous savez nous ne donnons pas la meme interpretation aux souffrances de Jeremie.
Peut etre qu'il vous repondra pour vous le dire!
Marcel

Cher Moise

Qui voudra ecrire a Moise !
Vous pouvez ecrire soit
- au meme Personnage
- a une autre Personnalite
- repondre a cette lettre
- vous mettre dans la peau du Personnage!
- ou meme ecrire sur un theme particulier

Laissez moi votre lettre je la posterai pour vous!